CONSEIL SYLVIANNE SPITZER

EN PROFILAGE CRIMINEL

et CRIMINOLOGIE EN ENTREPRISE

 

 

 

 

 

TUEURS EN SERIE, TUEURS DE MASSE, TUEURS DEFLAGRANT

 

Meurtres en nombre

 

 

 

Copyright mars 2004 – juin 2009, Sylvianne Spitzer

 

 

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete

 

Ceux qui tuent plus d’une fois ne sont pas nécessairement des tueurs en série.

Ainsi, par exemple, les ados de Columbine ne répondaient pas aux critères. Ils ont réalisé tous leurs crimes en une seule fois, ce qui les place dans une catégorie différente.

 

Parfois, les gens se trompent en prenant une catégorie de tueurs pour une autre. Dans certains livres ou revues on vous parle de tueurs en série alors que ce sont des tueurs de masse.

 

 

 

Le tueur en série

 

Ils existent des différence selon les pays, mais en général on s’accorde sur le fait que le meurtre en série implique 3 victimes ou plus. Le trait principal de cette catégorie est qu’il existe des périodes « à vide » entre les meurtres. Il peut s’agir de jours, de mois ou d’année sans meurtre. En d’autres termes, le tueur en série ne tue pas avec une fréquence donnée.

Tout simplement parce que le tueur en série ne prend pas de risque. Il veut être sûr que s’il commet u crime il aura toutes les chances de son côté.

Ensuite il n’a pas a tué souvent s’il peut prendre des souvenirs. Une pièce de vêtement ou un bijou appartenant à se victime par exemple, qui lui permettront de revivre le meurtre et de prolonger le fantasme.

 

Un tueur en série s’en prend en général à des inconnus mais ces victimes ont tendance à partager des similitudes comme le sexe, l’âge ou l’emploi. Bien qu’il préfère que sa victime réponde à certaines caractéristiques, cela ne veut pas dire qu’il ne peut la substituer par une autre victime s’il ne trouve pas la cible parfaite.

C’est difficile à estimer, mais les américains considèrent qu’en ce moment 35 à 50 tueurs en série exercent leurs activités aux Etats-Unis. Une douzaine est arrêtée chaque année.

Les zones où il existe de la prostitution, de la vente/consommation de drogues, des laissés pour compte, des clandestins, des enfants des rues, sont des terrains fertiles pour les tueurs en série.

 

 

Le tueur déflagrant (spree slayer)

 

Les tueurs déflagrant tuent plusieurs fois mais sur une courte période de temps. Il n’existe pas de période « à vide ». Ils fonctionnent comme des machines qui s’arrêteront lorsqu’on les aura attrapé ou qu’ils se seront retournés contre eux-mêmes.

Ce tueur se suicide souvent ou se débrouille pour arriver à ce que appelle un « suicide par policier », c’est-à-dire qu’il se met en situation qui fait que la police ne peut faire autrement que de le tuer.

Les tueurs déflagrants bien que sélectionnant en général leurs victimes au hasard, ciblent des victimes qui vont dans le sens de leur besoin à un moment donnée. Ils tuent pour de l’argent, du sexe ou juste parce qu’ils sont en colère.

 

Dans les cases ayant mis en causes des tueurs déflagrants, la police sait en général à qui elle a affaire. On connaît même son identité. Il ira dans une « zone de confort » là où il se sent bien.

On entend parfois parler de tueurs en série déflagrants (spree serial killers), une sorte d’hybride pour lequel les victimes n’ont rien en commun mais sont tuées dans un courts laps de temps (quelques jours au maximum).

 

 

Le tueur de masse

 

Un tueur de masse tue ses victimes, 3 ou plus, en une seule fois et à un seul endroit. Cependant il peut exister plusieurs scènes de crimes. En effet une personne peut commettre un meurtre à la fois dans un immeuble et devant l’entrée de l’immeuble.

Ce sont typiquement les meurtres qui ont lieu sur un lieu de travail.

Bien que souvent ces crimes soient de type « orientés mission », c’est à dire que le tueur pense avoir une mission à remplir et cherche à tuer un groupe de personnes soit sélectionnées soit symboliques, il tue au hasard les personnes qui passent à ce moment là.

 

© Sylvianne Spitzer

 

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete

psychologie criminelle, profil criminel, profiler, profileur, sylvianne, spitzer, profilage criminel, analyse comportementale, criminologue, criminologie, enquete, investigation, police, enqueteur, detective, judiciaire, justice, violence, crime, meurtrier, tueur en serie, securite, surete